AIR coop – Les questions que vous vous posez !

Publié le par Thibault Liebenguth .


Suite à nos différentes rencontres, nous avons listé les questions que vous vous posez quant à notre mutation en coopérative d’entrepreneurs. Voici donc les réponses que nous pouvons vous apporter (liste vouée à être mise à jour régulièrement).

  • Qu’est ce qu’une SCOP CAE ?

Il s’agit d’une société commerciale dont la gouvernance est démocratique (les salariés associés détiennent au minimum 50% des parts et votent selon le principe « une personne = une voix ». Le principe de Coopérative d’Activité et d’Emploi (CAE) a pour objet l’appui à la création et au développement d’activités économiques par des entrepreneurs. Chaque salarié / associé / entrepreneur est alors responsable de la commercialisation de son offre et se rémunère en fonction du chiffre d’affaire généré.

  • Si je rentre chez AIR coop, je serais salarié, associé ou indépendant ?

En rentrant chez AIR coop, vous serez tout d’abord entrepreneur : Votre salaire sera dépendant de votre CA généré sur l’année, dont vous serez le garant et le gestionnaire.  Mais – ou plutôt Et , via un contrat d’Entrepreneur Salarié Associé (ESA), vous aurez aussi le statut-cadre de salarié puis au bout de minimum 1 an et maximum 3 ans, vous deviendrez salarié / associé.

  • Que vais-je faire de ma marque ou de mon entreprise si je rentre chez AIR coop ?

Intégrer AIR coop implique que vous partagiez ses valeurs, ses missions et ses métiers, qui évoluerons avec la diversités des entrepreneurs qui nous rejoindrons. Mais avant tout, vous partagerez la marque AIR. C’est à dire que vous vous engagerez à réaliser vos missions correspondantes sous la bannière AIR et non plus sous votre propre marque. Si vous avez un second métier – différent (créateur de sudoku par exemple) – vous pouvez bien entendu le faire hors de la coopérative AIR coop. Les deux peuvent être cumulable.

  • En quoi travailler chez AIR coop serait plus intéressant que d’être indépendant ?

Tout le monde dit que « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Nous pensons que la Coopérative vous permettra d’aller plus loin, plus vite. La force du collectif est évidente, surtout quand il s’agit de changer le monde. AIR coop vous fournira un cadre, des valeurs, une mission, qui aiguillera votre travail au quotidien et le fera rayonner. Vous pourrez vous concentrer à 100% sur votre travail, car l’ensemble de vos démarches administratives, la communication de l’agence et sa représentation dans les différents éco-systèmes seront assurés collectivement. Plus de raison pour ne pas avoir le temps de changer le monde !

  • Concrètement, quel sera mon salaire mensuel ?

Il dépendra avant tout de votre prévisionnel de chiffre d’affaire sur l’année. Une fois celui-ci défini avec votre parrain au sein de la coop, vous utiliserez un modèle de calcul très simple, (disponible dans cette présentation page 15), qui vous donnera votre salaire annuel, qui sera à lisser sur l’année sous forme d’un salaire fixe + variable. Des ajustements seront effectués plusieurs fois dans l’année, pour être sûr que l’on respecte les projections. Et oui, le salaire sera directement proportionnel au CA dégagé, et 100% individualisé.

  • Comment sera géré mon salaire variable ?

En théorie, le variable peut changer chaque mois mais dans la pratique ça peut être complexe à mettre en oeuvre. Le contrat ESA proposé par les CAE propose plutôt de caler un fixe ‘raisonnable’ en fonction du prévisionnel d’activité à l’année et de caler le variable sur la base d’une situation analytique du compte de l’entrepreneur. Cette situation peut être annuelle ou éventuellement semestrielle, et des acomptes sont aussi possible. Le variable se traite ensuite sur la fiche de paie comme une prime.

Dans tous les cas la coopérative n’avance pas la trésorerie. On base le salaire fixe sur le prévisionnel économique et sur les encaissements à venir. Donc si pas d’encaissement, pas de salaire !

  • Si je fais le même métier qu’un collaborateur existant chez AIR coop, je peux quand même rentrer ?

Oui, oui et oui. Les territoires et le marché sont suffisamment grands pour que nous puissions tous jouer dessus ! Notre mission au sein de AIR coop, sera de veiller à la bonne gestion des missions et des clients. Vos clients resterons vos clients, et les nouveaux qui rentrerons par la voie de AIR seront dispatchés de façon équitable et bienveillante parmi les coopérateurs, selon leur spécificités et leurs compétences. Nous appelons ça de la « coopétition » !

  • Comment ca se passe en cas de séparation et de droits au chômage ?

Les conditions de séparation d’un entrepreneur salarié sont les même que pour un salarié classique: démission (pas de droit aux chômage), Licenciement (droit aux chômage sauf licenciement pour faute) ou rupture conventionnelle (droit au chômage). Ce dernier est le mode de séparation qui le plus utilisé dans les CAE. Ensuite les indemnités au chômage sont calcules sur les derniers salaires bruts perçus (54% du brut perçus au cours des 12 derniers mois).

  • En cas de démarrage d’une activité que puis-je avoir comme soutient ?

A partir du moment ou vous êtes demandeur d’emploi et indemnisée par Pôle Emploi, vous pouvez signer avec la SCOP un contrat CAPE, qui vous permet de conserver vos droits aux chômage à 100% pendant que vous’ engranger’ du chiffre d’affaires. Le contrat est valable 18 mois. Dès lors que vous avez engranger suffisamment de trésorerie (3 mois de salaires par exemple), vous pouvez sortir du contrat CAPE et signer un contrat d’entrepreneur salarié associé avec la SCOP. L’avantage de ce système est que c’est Pôle emploi qui finance le démarrage de votre activité: La SCOP n’a pas  à avancer de frais de salaire et vous non plus.

  • J’ai une EURL avec X€ de capital, quelle serait la transition possible avec mon activité au sein de AIR Coop ?

L’EURL peut cohabiter avec le statut d’entrepreneur salarié. le plus simple est de se donner une date butoire au delà de laquelle le coopérateur commences à facturer sous AIR et il ne fais qu’encaisser les anciennes factures sous l’EURL, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’activité sous l’EURL. L’EURL pourras alors être liquidée à l’amiable et à ce moment là, si elle n’est pas en déficit, il sera possible de récupérer  le capital de X€.

  • En cas de dépenses quotidiennes, comment faire pour payer mes frais quotidiens ?

Le coopérateur peut et doit faire des remboursements de frais via la coopérative comme tout salarié. Le chiffre d’affaire sert à rembourser ces frais professionnels en premier lieu et à verser le salaire ensuite.

  • Si je possède un droit de propriété ou une marque déposé, comment faire avec au sein de la coopérative ?

Si les marques sont déposées au nom du coopérateur alors elles lui appartiennent et même si elle sont utilisées dans le cadre de la coopérative, elle reste la propriété du coopérateur. Le jour où celui-ci part, il repart avec. Cette notion de propriété de marque est spécifiée dans le contrat d’entrepreneur salarié (ESA). Si elle ne sont pas au nom du coopérateur (déposer au nom de l’EURL), il faudra  faire le transfert à son nom personnel avant de faire disparaitre l’entreprise.

  • Aurais-je droit à une mutuelle en tant que coopérateur ?

Une coopérative CAE est tenue comme n’importe quelle entreprise, de proposer une mutuelle à ses salariés. La notre est top !

 

Si vous voulez revoir la présentation AIR coop, vous pouvez l’éplucher ici : https://www.dropbox.com/s/ibx18dx6b65vl3p/AIR-Coop-Presentation_2018.pdf?dl=0 

Si vous n’êtes pas encore dans le process, vous pouvez encore remplir le questionnaire suivant, ce ne sera jamais trop tard : https://goo.gl/forms/yZGDAj2PAjuI8cxm2