Projet RETRACE

Publié le par Maina Souviron .


Le projet Retrace a pour objectif de favoriser le développement de l’économie circulaire au niveau régional à travers l’Europe.

5 pays sont concernés :

– La France avec la Nouvelle Aquitaine

– L’Espagne avec le Pays Basque

– L’Italie avec la région de Turin

– La Slovénie

– La Roumanie avec la région nord-est

Les partenaires Retrace ESTIA et APESA nous ont invité à Iași en Roumanie. L’objectif de ce déplacement ? Bénéficier d’une ouverture sur des pratiques innovantes au sein d’un territoire européen encore peu connu.

Une dizaine d’initiatives nous ont été présenté avec des visites sur site pour mieux se rendre compte des solutions mises en place.

Nous retenons :

– Cuib : restaurant/bar social dédié la consommation responsable. Un petit bout de paradis avec un engagement sans failles !

– REDU : projet de création de collections de vêtements à partir des déchets de production et de consommation. Redu propose une gamme de vêtements « fashion » et responsables.

– Hubrica : Tiers lieux / Espaces de coworking / Hub créatif dédiés aux makers, artistes et artisans. Cette ancienne usine de fabrication de meubles a été entièrement réaménager pour créer un espace où des artisans peuvent collaborer entre eux et interagir avec la population locale à travers des événements… un véritable lieu de vie.

– BRIKSTON CONSTRUCTION SOLUTION : Usine de fabrication de céramique pour le bâtiment intégrant les principes de remanufacturing. Cette entreprise est une « success stories » locale qui est à la fois performante économiquement et éthique !

Pour conclure, l’économie circulaire est en vogue ! Les déchets d’une entreprise peuvent être un trésor pour une autre.

Cependant beaucoup d’initiatives restent petites et ont du mal à trouver un business-modèle réellement rentable. Seul Brikston Construction Solution sort du lot grâce à un « input » (déchets réutilisés) moins coûteux. En effet pas n’importe quel déchet peut être réutilisé… et souvent la collecte et le traitement des matières réutilisées ont un coût trop élevé.